Quand la transparence démocratique s’oppose à la raison d’état, il y a fort à craindre que celle-ci soit sérieusement voilée par les mensonges d’état!

Quand la transparence démocratique s’oppose à la raison d’état, il y a fort à craindre que celle-ci soit sérieusement voilée par les mensonges d’état!
La raison économique devrait-on dire, bien plus que la raison d’état, dans cette affaire ! Les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite ne rentrent aucunement dans des considérations de secret-défense et de raison d état comme veut nous le faire croire Florence Parly. Elles ne remettent pas en cause la sécurité nationale, sauf à dire que le Yémen menacerait notre intégrité nationale et que l’Arabie Saoudite s’allierait à nous dans une guerre contre le Yémen ce qui me paraît ubuesque. Nous voyons bien là, dans cette affaire, qu’il n’est question que de stratégie d’intimidation pour empêcher que certains journalistes d’investigation puissent faire leur boulot,informer l’ensemble des Français sur des contrats commerciaux juteux de marchands d’armes sans scrupule. Tout cela sous la bienveillance d’une classe politique véreuse au pouvoir, qui n’a de cesse que de nous mentir pour ce faire élire ou réélire depuis des années. De plus, la tragédie humanitaire du Yémen semble être le moindre de ses soucis. On nous prend pour des imbéciles ou des demeurés qui seraient incapables de réfléchir, alors que nous savons très bien que ces ventes d’armes rentrent dans les statistiques économiques de la France pour alimenter l’équilibre de la balance commerciale en relevant les chiffres du commerce extérieur. La France, n’a malheureusement pas elle, de pétrole à vendre. L’idéologie économique capitaliste n’a que faire du malheur des pauvre gens qui meurent chaque jour sous les bombes françaises larguées par des avions français aux mains de pilotes saoudiens quand ce n’est pas des mercenaires et là tout peut être envisagé qui puisse aussi faire scandale, mais ce n’est pas le sujet d ‘aujourd’hui. La ministre des armées manque singulièrement de pertinence lorsqu’elle nous déclare que : « Je n’ai pas connaissance du fait que des armes [françaises] soient utilisées directement dans ce conflit », « Nous n’avons, récemment, vendu aucune arme qui puisse être utilisée dans le cadre du conflit yéménite », a-t-elle affirmée catégoriquement. Et elle nuance son propos en rajoutant : « Ce que je dois vous dire, cependant, c’est que des armes françaises peuvent être présentes sur ce terrain parce qu’elles ont été vendues il y a plus de vingt ans de cela. » De qui se moque-t-elle ? Elle n’en a pas connaissance, bien sûre lorsque l’on ne veut pas savoir, on ne s’interroge pas, et donc on ne peut se trouver en situation d’ être informé correctement pour acquérir cette connaissance des faits que l’on n’a pas. Ça facilite la tache pour répondre aux questions désobligeantes de commentateurs de la chose publique. Elle se rattrape ensuite parce qu’elle a bien compris, qu’elle avait poussé le bouchon un peu loin, et du coup tout cela date d’il y a vingt ans, et qu’elle n’était pas ministre des armées à cette époque. Nous avons bien compris qu’elle n’avait pas compris, que cette affaire n’était pas la sienne, mais bien bien plus celle de la France d’hier et d’aujourd’hui.

© Jean-Luc Richevaux le 09/05/2019

2 commentaires sur “Quand la transparence démocratique s’oppose à la raison d’état, il y a fort à craindre que celle-ci soit sérieusement voilée par les mensonges d’état!

  1. Est-il encore seulement possible de cacher aux yeux du monde que dans les relations internationales, faire du chiffre compte bien plus que faire la paix?

    Cela dit, j’ai bien apprécié le passage où la contradiction dans le discours de la ministre a été relevée. Pas seulement dans la logique exposée mais dans la façon dont la plume l’expose. Ce qui rend l’analyse plaisante à lire.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s