Afganistan un enfer pour les femmes.





Mariage forcé de jeunes filles humiliées,
Subir, fuir ou mourir sans aucune destinée.
Ombres tremblantes de femmes déshonorées,
Esclaves sexuelles de mollahs aliénés.
Sur des places de marchés parfois lapidées,
Laissées comme des bêtes déjà condamnées.
Traite de femmes et de filles oubliées.
Société dégradée d’un pays délabré.
Silhouettes furtives demoiselles voilées,
Regards éclairées par de grands yeux maquillées,
Parfums subtils flottant dans un air surchauffé,
Un voile qui se lève d’un geste appliqué.
Se découvre alors un visage vitriolé,
Acide punitif d’hommes dégénérés.
Visages cuisant cruellement défigurés
De femmes courage que l’on sent fatiguées,
Le corps plié, usé de souffrances endurées,
Et n’être que trop souvent des ombres violées.
Douleurs sans fin dans un corps étouffé,
D’un voile noir, que l’on souhaite enlever.
Enfin refuser et ainsi se libérer
Découvrir prudemment un visage dévoilé
Et puis avoir des ailes et pouvoir s’envoler

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s